Skip to content

Qui sommes-nous?

Les moniales du monastère de Lunden appartiennent à la branche contemplative (monastique) de l’Ordre des Prêcheurs. Le monastère fait partie de la Fédération Notre-Dame des Prêcheurs, une fédération des monastères dominicains en France, Suisse et Norvège.

Lunden a été fondée par le monastère de Lourdes en 1951, grâce à la générosité d’une tertiaire dominicaine, qui a mis à leur disposition une grande propriété. Le monastère est devenu indépendant du monastère fondateur par l’érection canonique en 1959, et en 1966 sont terminés les nouveaux bâtiments. 

Vivez donc tous dans l’unanimité et la concorde et honorez mutuellement en vous, Dieu dont vous avez été faits les temples. (Règle de saint Augustin)

Aujourd’hui la communauté est internationale et se compose de soeurs norvégiennes, françaises, allemandes, ainsi que  des sœurs de l’Italie et de la Pologne, au total 9 sœurs avec des vœux solennelles.

Pour nous contacter: voir la page «kontakt».

Si vous souhaitez nous confier vos intentions de prière, vous pouvez le faire en utilisant ce schéma.


Icône écrite par sr. Turid Dominika, Lunden Kloster

Icône écrite par sr. Turid Dominika, Lunden Kloster

Histoire et mission 

L’Ordre des Prêcheurs – les Dominicains – l’Ordo Praedicatorum – est un ordre international des prêcheurs présent dans le monde entier. La vocation de l’Ordre est de prêcher Jésus-Christ et son Évangile pour le salut des âmes. L’Ordre a été fondé par St Dominique (1170-1221) et reconnu officiellement en 1216. Le premier monastère des moniales était cependant en place déjà en 1207.

L’Ordre, représenté par les frères, fut actif en Norvège à partir des années 1230ss. Il y avait à cette époque des couvents dans 4 villes: Oslo, Bergen, Trondheim et Hamar, mais il n’y avait pas de monastère de dominicaines en Norvège au Moyen-Age.

En 1537, la Réforme introduite en Norvège par le roi danois, a supprimé toute activité catholique et monastique. Ce n’est qu’en 1921 que les dominicains (Province de France) sont revenus en Norvège et ont fondé le couvent St Dominique à Oslo. Les branches féminines sont aujourd’hui représentées par des soeurs apostoliques à Bodø (Mariaklosteret) et à Oslo (Katarinakonventet, Congrégation N.D de Grâce [fr.]) et par le monastère de Lunden, à Oslo.

Les moniales dominicaines réalisent la mission de l’Ordre d’une manière un peu différente de celle des frères et des sœurs apostoliques. Au lieu de sortir pour proclamer Jesus-Christ, elles sont appelées à travailler au salut du monde par une vie de prière, de travail, de pénitence et de renoncement, dans la concorde fraternelle, aidées par la clôture monastique.

Print Friendly, PDF & Email
Følg oss

Get the latest posts delivered to your mailbox: